Trucs et astuces pour réussir vos premiers voyages en camping-car

//Trucs et astuces pour réussir vos premiers voyages en camping-car

Vous venez d’acquérir un nouveau camping-car, il faut savoir que tout débutant doit maîtriser les règles pour le fonctionnement du camping-car afin de contrer et pallier aux aléas et aux situations les plus malencontreuses. Ainsi, un certain nombre de conseils sont à suivre pour que votre premier voyage soit une réussite.

Une bonne gestion des ressources

 

Dans le camping-car, la situation est comparable à celle d’un bateau, en effet, l’eau et l’électricité ne représentent pas des ressources inépuisables. Aussi, apprendre à réaliser une bonne gestion de ses ressources, vous permettra de ne pas courir pendant tout votre séjour après un branchement électrique ou un point d’eau. Par conséquent, la famille va ainsi respecter les bonnes manières à suivre pendant vos vacances ; en effet, chacun, aura à se plier à quelques bons usages comme couper l’eau de la douche (pendant le savonnage) ou réduire son temps de douche. Vous penserez aussi à ne pas consommer trop d’eau lors de la vaisselle, … De plus, il faut souligner que l’écran de télévision est énergivore en particulier.

Pensez à apporter les accessoires adéquats

Dans un camping-car, certains objets sont plus qu’utiles, voire indispensables. Vous remarquerez vite que dans un véhicule de loisirs, l’outil permet de faire le jardinier. A l’arrêt, si vous utilisez des cales simples, vous pourrez corriger la pente et l’inclinaison afin de garder le camping-car au niveau. Pour réaliser le plein d’eau dans votre camping-car, un tuyau flexible, extensible, et rétractable représente une solution légère. Divers raccords peuvent s’adapter à différents types de robinets. En effet, si le point d’eau est situé trop loin, un arrosoir comportant un entonnoir ou un jerrican avec un bec verseur peuvent constituer une aide pour dépannage. Vous pourrez aussi penser à un chariot pliable. Parfois, le chemin entre le point d’eau et le camping-car s’avère assez long, et même chose pour emporter la cassette WC au vidoir du lieu de stationnement, camping ou autre, …

Prévoyez à l’avance vos étapes pour la nuit

Dénicher un point d’arrêt pour une nuit peut s’avère difficile et constituer une inquiétude supplémentaire au départ. Afin d’éviter ces soucis, vous saurez à anticiper et tenir une feuille de route, ainsi, vous établirez la liste des aires de service et parkings. A savoir, de nombreux outils dits numériques ont été conçus pour vous aider et sont mis à jour de manière régulière, à la différence des guides papier. Park4Night est une application mobile à connaître, très complète. Elle vous permettra de trouver facilement un arrêt pour la nuit dans un endroit selon vos envies et vos possibilités, et surtout sur votre itinéraire. D’autres applications sont également à connaître comme Aires C. Car, I-Campingcar, Campercontact, …

Des idées d’itinéraire sont ainsi publiées par une diversité de guides papier. Finalement, France Passion est un réseau regroupant de nombreux accueillants pour camping-cars, ce réseau est une véritable bible pour trouver l’hébergement qu’il vous faut, adresses agréables et insolites en perspective. En tant qu’inconditionnel du GPS, vous pourrez vous procurer un modèle adapté au camping-car prenant en compte la taille de votre véhicule.

Connaître les mesures de votre camping-car

La conduite d’un camping-car est possible si vous possédez le permis voiture ou B, il est également à souligner que cette conduite peut constituer une source d’anxiété en raison de sa taille, configuration et de sa prise au vent.

Aussi, il est préférable de bien considérer les dimensions et aussi la hauteur de votre camping-car. Il ne faudra pas hésiter à écrire ses dimensions sur un papier, à placer à proximité de votre siège de conducteur, sur le tableau de bord, par exemple. Il s’agit d’un pense-bête très utile, notamment si vous êtes amené à traverser des centres villes. Dans ces lieux, vous aurez à bien observer les panneaux de signalisation et également vite réagir.

A cause de la distance entre l’arrière du véhicule et l’essieu arrière, porte-à-faux, et aussi de l’empattement, ou distance entre les 2 essieux, le véhicule peut montrer des réactions variées en comparaison avec une voiture. Aussi, vous veillerez à ne pas trop serrer la corde lors des virages et ne pas rouler vite.

Des affaires bien calées

 

Afin de se protéger de bruits indésirables ou parasites, vous aurez à caler vos affaires dans les tiroirs et les placards, afin d’éviter toute casse. Vous devez fermer le réfrigérateur correctement afin de ne pas vous retrouver à ramasser tout le contenu lors de virages. Il faut que la fermeture des portes soit un réflexe et tout objet non calé ou fixé peut devenir bruyant. A savoir, pour vous prémunir du bruit, vous aurez à vous équiper en vaisselle en mélamine ou plastique de préférence, vous pourrez tapisser l’ensemble de vos placards avec une nappe bulgomme. Vous pourrez aussi prendre garde aux objets, traînant sur les sièges et les tables. Et si vous réalisez un freinage brusque, ces objets pourront devenir des projectiles …

Demandez conseils

Des campings-caristes hésitent à se renseigner auprès de riverains ou de petits commerçants pour obtenir des adresses pour passer la nuit ou un stationnement. Or, ces personnes composent fréquemment de bonnes sources. Et, des communes de petite taille seront enchantées d’accueillir de nouveaux visiteurs. Si vous contactez la mairie, vous pourrez vous assurer d’un accueil appréciable et vous offrir la découverte de lieux charmants et pittoresques. De plus, si vous rencontrez des campings caristes en chemin, ils pourront vous servir de guide et vous apporter des renseignements très utiles.

Ne vous encombrez pas

Vous aurez à être vigilant concernant le chargement. En effet, si vous disposez de rangements importants dans votre véhicule, vous n’êtes pas non plus obligé de tout emporter de votre maison. A moins de posséder un camping-car imposant avec une charge utile importante !

Les camping-cars légers, offrant un poids inférieur à 3500 kilos, montrent une marge de manœuvre plus faible, c’est-à-dire 500 kilos pour le chargement. Toutefois, vous devez veiller à ne pas dépasser le PTAC, car risque de punition d’un point de vue légal. Vous pourrez aussi recevoir une amende catégorie 4, et votre camping-car sera immobilisé.

Planifiez un itinéraire correct

En effet, un itinéraire raisonnable est à mettre en avant. Si vous disposez de votre camping-car neuf depuis peu, ne vous mettez pas en tête de partir aussitôt dans un séjour assez long. Ainsi, il faut mieux se concocter un itinéraire au préalable et testez votre camping-car avec des trajets réduits ou rôdez-vous avec des étapes plutôt courtes. Vous apprendrez ainsi de vos erreurs ou oublis, avec l’expérience, vous serez de plus en plus efficace pour votre organisation.

De plus, un autre conseil, éviter l’autoroute, onéreuse et plutôt monotone et penchez pour des routes dites secondaires, afin de diversifier les découvertes.

JE COMPARE LES ASSURANCES EN 2 Minutes
By | 2017-12-04T12:00:04+00:00 décembre 4th, 2017|Conseils|0 Comments