Comment partir serein en camping-car ?

//Comment partir serein en camping-car ?

Il est vrai que la maison sur roues offre une véritable liberté, vous pourrez emprunter l’ensemble des chemins et le plus important, à votre rythme. Vous pourrez aussi apprécier des panoramas superbes depuis votre « home sweet home », et aussi dormir dans de bonnes conditions. Si vous n’avez pas eu l’occasion de conduire un camping-car auparavant, il est vrai que la prise en main de cet engin requiert un peu d’adaptation. Aussi, il faudra débuter prudemment, vous prendrez conscience des dimensions de votre véhicule, mesurant par exemple, 6 mètre de longueur et 3 mètres de hauteur. Il s’agit de volumes peu habituels pout un conducteur habitué aux voitures. Un temps d’adaptation est nécessaire notamment pour la conduite dans les virages, dans les portiques, et dans les tunnels, adaptés à la hauteur de votre camping-car.

L’apprentissage de la conduite du camping-car

Véhicules sensibles, les camping-cars révèlent une prise au vent importante davantage que votre voiture utilisée quotidiennement. Il suffit d’une brise plus importante que les autres, vous aurez ensuite les conséquences au volant. Si vous ne souhaitez pas faire l’accordéon notamment sur l’autoroute, vous pourrez garder les roues sur l’asphalte. Tâchez d’être attentif, lors de dépassements ou de croisements avec des camions, le déplacement d’air pourra avoir des influences directes en lien avec la trajectoire de votre camping-car.

Il s’agit aussi de manœuvres un peu dangereuses, et vos rétroviseurs extérieurs ne vous indiquent pas obligatoirement quels véhicules ou objets sont situés derrière votre imposant camping-car. Donc, si vous ne désirez pas écraser l’animal de votre voisin, ni avoir d’accroc avec sa voiture, ou de vous retrouver avec les quatre roues en l’air ! Vous pourrez facilement demander de l’aide.

Le choix de l’escale

Pour passer la nuit ou pour choisir un emplacement, vous aurez à élire un endroit horizontal et plat. Il n’y a rien de plus inconfortable que de s’apercevoir que son verre de limonade glisse sur votre table penchée. Vous devez assurer votre camping-car en descendant les pieds de stabilisation.

Avec votre véhicule, vous vous arrêterez lors d’une escale au moment où vous le souhaitez et dans le lieu de votre choix. Vous pourrez ainsi bénéficier de cet avantage et éviterez les distances prolongées lors d’une seule journée. Si votre fatigue correspond au gabarit de votre camping-car, vous pourrez prendre du temps et admirez le paysage. Si la région s’y prête, vous pourrez emprunter les petites routes de préférence, et vous prendrez plaisir à réaliser cette route, en toute vitalité également. Et vous débourserez moins car pas de péage à régler. En réalité, le camping-car est profitable pas seulement pour la destination, mais aussi grâce au trajet. Sur l’itinéraire, vous pourrez découvrir des trésors ignorés. Sur le territoire national, vous ne pourrez pas camper ou stationner sur les voies publiques ou routes, les forêts, bois ou parcs classé, et aussi sur les rivages du littoral. Il est aussi non autorisé de stationner autour d’un point d’eau, un site classé ou inscrit, dans des zones de protection naturelle ou à moins de 500 mètres d’édifices historiques classés, selon des arrêtés préfectoraux ou municipaux.

Votre camping-car, objet de convoitise

Votre camping-car peut constituer une cible également pour d’éventuels cambrioleurs. Vous aurez ainsi à garer votre maison sur roues dans des emplacements occupés et surveillés, surtout pendant vos visites et vos arrêts. Vous pourrez prêter attention à ne pas montrer les objets de valeur. Vous pourrez par exemple les ranger dans un coffre, si vous en avez un. De nombreux placards sont disponibles dans votre véhicule, pour ranger les bouteilles. Votre camping-car étant souvent en mouvement, il est vrai que le moindre objet peut être balancé facilement. Et l’intérieur sera rapidement sans dessus dessous. Ainsi, vous pourrez placer entre vos verres ou vos assiettes, une ou deux feuilles de journal. Et, vous pourrez aussi caler facilement l’ensemble avec des tissus et du papier. Vous pourrez éviter les bruits et les casses lors de l’itinéraire.

Dans un camping ou une propriété privée, vous essaierez d’effectuer les raccords sur le réseau électrique. Vous épargnerez ainsi de la nourriture lors de pauses moins clémentes. Avec votre camping-car, vous ne savez pas où vous dormirez la nuit suivante. Cet avantage peut être un inconvénient si vous vous retrouvez dans un emplacement sans électricité.

JE COMPARE LES ASSURANCES EN 2 Minutes
By | 2018-01-04T15:49:00+00:00 janvier 4th, 2018|Conseils|0 Comments